La formation au pilotage avion :

Avant d'être libre comme l'air, vous marquerez votre entrée dans le club des pilotes d'avions en passant brillamment les épreuves de différents brevets. Ces brevets sont accessibles à toutes et à tous.

 

Brevet de base :

Spécifiquement français, ce brevet permet de voler à proximité de l'aérodrome de formation.
Puis, au fur et à mesure que le pilote obtient des extensions de la part de son instructeur, il pourra voler de plus en plus loin, emmener un passager etc...

  • Il faut avoir au moins 16 ans.
  • Satisfaire aux contions d'aptitude médicale.
  • Avoir suivi une formation minimum de 10 heures de vol dont 4 heures en solo.
  • Avoir effectué au moins 20 atterrissages seul à bord.
  • Avoir validé la partie théorique du brevet, pour pouvoir se présenter à l'épreuve en vol.

Après l'obtention du BB, des autorisations "additionnelles" peuvent être délivrées pour étendre le domaine de vol.

 
Formation au brevet de pilote privé PPL (Private Pilot Licence :

Il permet de voler seul ou avec des passagers partout sur le territoire national.
C’est la formation essentielle assurée par les aéroclubs.

Les conditions sont les suivantes :

  • 25 heures minimum avec instructeur (en double commande).
  • 10 heures de vol solo supervisé comprenant : 5 heures de vol sur la campagne et au moins un vol de 150 NM avec 2 atterrissages complets intermédiaires.
  • La formation comprend une initiation au vol sans visibilité (réalisation d’un virage de 180°) et sur les 45 heures exigées, 5 heures peuvent être faites sur un entraineur au vol ou un simulateur agréé.
  • Avoir effectué 3 décollages et 3 atterrissages complets, seul à bord sur un aérodrome contrôlé.
  • Avoir acquis la partie théorique du brevet, pour pouvoir se présenter à l'épreuve en vol.

 
Examens théorique et pratique du PPL :

L’examen théorique comportera une centaine de questions (à choix multiples) portant sur les chapitres classiques comme la réglementation, les principes du vol, la navigation, etc...
Il faudra obtenir 75 % des points alloués pour être reçu à cet examen écrit.
L’examen théorique peut être passé en plusieurs fois mais étalé sur 12 mois maximum.
Le candidat a alors 24 mois pour passer l’épreuve pratique et obtenir sa licence PPL.
L’épreuve pratique d’aptitude sera conduite par un examinateur (FE pour " Flight Examiner ") habilité par l’Autorité.
Le programme et des tolérances sont définies dans les JAR-FCL.
L'épreuve pratique PPL est divisée (sur monomoteur) en 5 sections : si l'on échoue à une seule section, on peut la repasser dans les 6 mois.
Un échec à plus d'une section impose de tout repasser.
 
Validité, prorogation, nouvellement :

Outre le certificat médical, la licence est validée par la validité de la qualification de classe ou de type.
La qualification de classe monopilote monomoteur à piston a une validité de deux ans à partir de la date de délivrance ou à partir de la date d’expiration initiale, si elle a été prorogée avant cette date d’expiration.
 
Prorogation (avant la date d’expiration) :

Les conditions sont les suivantes :

  • Soit un contrôle en vol par un examinateur FE dans les 3 mois précédant l’expiration.
  • Soit, avoir effectué 12 heures de vol, 12 décollages et 12 atterrissages dans les 12 mois précédant l’expiration et effectuer un vol d’entrainement d’une heure, au moins, avec un instructeur de vol FI (il n’est pas nécessaire que ce soit un examinateur).

 
Renouvelllement lorsque la qualification a expirée :

Il faut repasser, avec un examinateur FE, l’épreuve d’aptitude de la qualification définie dans les JAR-FCL. 6.3
A l’intérieur d’une même classe, lorsque des avions comporteront des dispositifs spéciaux (train rentrant, hélice à pas variable, pressurisation, etc...), les instructeurs FI délivreront le complément d’instruction qu’ils jugeront nécessaire et le mentionneront eux- mêmes directement sur le carnet de vol du pilote. Il n’y a plus de "qualif. B" à proprement parler.
 
Convertion d'une licence TT en licence PPL du FCL1 :
Aucun pilote prive (TT) de l'ancienne règlementation n’est obligé de convertir son TT en licence PPL (Avion) du FCL1.
Mais les règles de fonctionnement nationales (TT), sont alignées sur les FCL1 depuis le 1er Janvier 2000.
Pour convertir sa licence TT en licence PPL du FCL1 il faudra faire état de 75 heures de vol et de la connaissance de la règlementation FCL de base (formation qui va étre mise en place au club en 2001).